Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Proposition pour faire évoluer les outils d'évaluation environnementale appliqués à la filière laitière et aux autres filières agricoles

L'évaluation environnementale des filières agro-alimentaires appelle des évolutions méthodologiques

logo parmeel

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 


François Fuchs (1), Gérard Sidot(1), Carl Waroquiers (1).
avec la participation de van der Werf H.M.G.(2) (3), Claver Kanyarushoki (4) et des partenaires de l'action PARMEELI (Partenariat régional pour la maîtrise de l’énergie et de l’eau en production de lait et dans l’industrie laitière, projet Casdar 2006).


(1) : Bureau technique de promotion laitière (B.T.P.L.), La Futaie, 72700 ROUILLON
(2) : INRA, UMR 1069 Sol Agro et hydrosystème, spatialisation, F-35000 Rennes, France
(3) : Agrocampus Rennes, UMR 1069 Sol Agro et hydrosystème, spatialisation, F-35000 Rennes, France
(4) : Ecole supérieure d’agriculture d’Angers, 55 rue Rabelais, F-49007 Angers, France


Résumé

En s'appuyant sur l'implication d'un groupe d'agriculteurs du Pays Thouarsais et de leurs coopératives en amont et en aval, et grâce à l'utilisation d'outils d'évaluation environnementale appropriés, les partenaires du programme PaRMEELI ont pu retracer le cycle de vie du lait de vache et du lait de chèvre jusqu'à la distribution des produits finis (beurre et fromages de Poitou-Charentes). Il ressort de l'étude des cas concrets rencontrés dans les filières de Poitou-Charentes que l'éco-conception des produits laitiers est une démarche qui nécessite une répartition des efforts et une concertation entre les acteurs de la filière. Sans négliger les possibilités d'améliorer les performances environnementales des élevages, il ne faut pas se focaliser uniquement sur l'étape de production pour engager une démarche de progrès probante. Ce travail contribue à formuler une proposition d'évolution des plans d'actions environnementaux d'une part, et des pistes pour l'amélioration de l'aide à la décision et de l'information environnementale sur les produits d'autre part.

Mots-clés : évaluation environnementale, éco-conception, filières laitières.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Suite au programme Parméeli, François Fuchs diffuse ces résultats en partenariat avec le Bureau Technique de la Promotion Laitière (B.T.P.L.).

 

Les partenaires de PaRMEELI ont choisi de mettre en œuvre une méthode de type "Analyse de Cycle de Vie" qui permet d’évaluer les impacts environnementaux de la production d’un produit laitier en tenant compte de toutes les étapes nécessaires à sa fabrication, du sol de l’exploitation à la table du consommateur.

Doc. BTPL action Parméeli (publication Janvier 2010)

Le lien vers le document "Comprendre le bilan environnemental des filières laitières" : document à télécharger.

 

Les outils d’évaluation des impacts environnementaux de l’agriculture évoluent rapidement pour atteindre de nouveaux objectifs.

La quantification des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre devient une étape incontournable et parallèlement plusieurs tendances fortes peuvent être relevées. On distingue tout d’abord les outils qui se tournent vers l’analyse des processus ou des systèmes reposant sur un ensemble de processus (c’est le cas dans l’agro-alimentaire) avec une vocation à détecter les marges de progression, les économies à faire sur tel ou tel poste consommateur ou émetteur.

Viennent ensuite des outils dont le projet principal est d’ouvrir l’analyse d’un système (agricole ou industriel) en le replaçant dans son environnement économique, pour prendre en compte les impacts des activités en amont et en aval du système étudié. L’enjeu est davantage ici de situer les contributions de chacun des maillons d’une chaîne de consommateurs et d’émetteurs.

Dans la continuité de ces outils capables de "mettre en perspective", des tentatives d’aborder le territoire dans sa globalité sont à l’étude, avec l’ambition de sommer les impacts des activités qui s’y déroulent à partir d’un recensement des entités consommatrices et émettrices (le volet agricole pouvant être très détaillé).

Les méthodes d’Analyse de Cycle de Vie des produits et des services (ACV) tiennent un rôle central dans cet outillage de l’évaluation environnementale, en fixant un cap "global" au diagnostic et aux préconisations tout en restant parfaitement capables, au besoin, de décortiquer tel ou tel sous-système en autant de processus élémentaires pour hiérarchiser les sources d’impacts et les actions à mener.

 Avec cette faculté initiale à la polyvalence, l’ACV a suscité la mise au point de multiples versions simplifiées, y compris pour les filières agricoles et agro-alimentaires.

Ces dernières années elle a également marqué de son empreinte les innovations méthodologiques des différents outils d’analyse de l’efficacité énergétique ou du bilan des émissions de gaz à effet de serre élaborés au départ sur d’autres bases. Ces évolutions se sont ainsi traduites par un élargissement du périmètre de collecte des données et une acuité accrue pour additionner tous les impacts d’une chaîne d’activités.

De plus les approches centrées sur l’énergie et le carbone ont intégré de nouveaux critères, pour une évaluation simultanée des impacts sur l’eau (consommations) et les milieux aquatiques (rejets), le sol, les milieux terrestres et l’air...

 

 

 

 

 

Voir les propositions pour faire évoluer les outils d'évaluation environnementale appliqués à la filière laitière et aux autres filières agricoles

logo parmeel